Cinq vérités sur la grossesse !

20131218-004924.jpg

Dès que les deux traits du test annoncent le début de la grossesse, ils viennent marquer la fin de l’insouciance. S’en suit alors une période pour se faire à l’idée de devenir père.
Neuf mois qui peuvent paraître longs, mais indispensables pour se faire à l’idée que sa vie va changer à jamais ! Neuf mois pour réviser les phrases à ne pas dire à l’accouchement ! Neuf mois de découverte et d’émotions mais aussi de doutes et d’angoisses. Neuf mois et une rencontre.

Alors, à tous les futurs papas, ceux envieux de se lancer et ceux largement incités, voici quelques réalités concernant cette magnifique aventure.

1. Papa, le second rôle du film

Bien que notre participation soit indispensable à la création, on nous évince rapidement du projet ! Dans le duo, le vrai héros c’est maman. Son corps se transforme, un parasite squatte son utérus et il en sort neuf mois après en lui déchirant le corps. Nous ne serions pas capables d’endurer le quart de cette épreuve. Mais nous les hommes, on vous soutient, on vous accompagne, on vous supporte. Alors un peu de reconnaissance, finissons-en avec les échographies où le médecin vous place sur un pauvre tabouret sous l’écran comme si vous étiez le 24h de madame !! Oui je tire la couverture vers moi mais nous ne sommes pas que des distributeurs de petites graines… même si nous sommes plutôt doués pour ça !

2. L’assistante ménagère

Un des premiers symptômes de la grossesse, c’est la fatigue. Un des premiers symptômes de la fatigue c’est le manque de forces pour les tâches ménagères. Et bizarrement, c’est une fatigue sélective car elle permet quand même de faire du shopping et d’amasser bodys, turbulettes, gigoteuses et autres produits bébé aux noms farfelus. Alors le papa responsable, tente de reprendre le foyer en main en fouillant dans ses souvenirs pour faire tourner une machine, retrouver le stock de produits ménagers et surfer sur Marmiton pour préparer des pâtes carbo !

3. L’envie de fraises

Un grand mythe, en réalité la femme enceinte n’a pas envie de fraises, pas plus que l’envie d’un sundae caramel. C’est une conspiration féminine, une compétition internationale à qui réclamera l’aliment le plus improbable à son naïf compagnon ! Une petite vengeance secrète pour la souffrance endurée durant la grossesse. Les nausées passent mieux quand on sait que le mari court à 3h du mat après un paquet de granola !

4. L’abstinence

Un mot horrible, que je peine à écrire mais qui est une réalité. Le corps de la femme change et ses envies aussi. Alors des rumeurs circulent comme quoi il faudrait attendre le 4ème mois, qu’une fois les nausées terminées le désir revient. Mais au 4ème mois de nouvelles rumeurs certifient qu’au 5ème mois la femme se transforme en nympho. Puis le 5ème mois se termine et même si, quand le désir est là, la femme enceinte est une véritable chaudière, les nuits torrides se font de plus en plus rares. Il suffit d’être patient, de saisir le bon moment et de profiter des moments tendres de la grossesse.

5. L’opulence mammaire

L’argument qui pourrait convaincre n’importe quel homme. Jette moi la pierre, si vraiment tu n’étais pas ravi de voir ta compagne troquer son petit 85B contre un généreux 90C. Mais à cette augmentation s’ajoute une interdiction formelle : celle de les toucher car ils sont douloureux ! Est-ce une nouvelle épreuve divine? Une vengeance de Joseph qui n’a pas eu le droit à l’acte charnel ? Je n’ai pas la réponse, je sais juste que nous, les hommes, nous y sommes préparés, c’est la même frustration qu’au salon de l’auto : tu regardes mais tu ne touches pas !!

 Si on regarde bien, ces 5 réalités nous enseignent une vertu indispensable pour élever un enfant : la patience. Mais soyons réalistes, messieurs, si les emmerdes commencent, elles sont livrées avec du bonheur !

D’autres trucs à lire

Posté le by Papa Moderne dans Bordel

Commentaires Cinq vérités sur la grossesse !

  1. Nanie

    “l’assistance ménagère” ? Je plains tellement votre femme si vous ne l’aidiez jamais pour les tâche ménagères/cuisine avant sa grossesse… J’ose espérer que vous n’avez pas abandonné votre rôle “d’assistant” après l’accouchement…
    Tellement honteux….