Pas de gros mots devant les enfants

gros mots enfants

© Alejandro Escamilla

Quand tu deviens parent, tu dois adapter ton vocabulaire. Car très tôt, ces incarnations du diable enregistrent tout ce que tu dis. Et si tu ne veux pas être couvert de honte, lorsque dans un bus bondé, il te demandera la définition de “sodomite”, alors prépare toi à surveiller ton langage !

Pour cela, il y a la méthode : un gros mot = 1€ dans sa tirelire.
Soyons honnête, ça ne marche pas. Perso, ça m’a tellement saoulé que ma femme me coupe à chaque phrase, que j’ai fini par faire un chèque à mon fils pour avoir un crédit de gros mots.

Puis j’ai découvert une méthode révolutionnaire

Attention, rien à voir avec la méthode du Dr Pierre-Emmanuel Pichavent, pédopsychiatre.

Non,  mesdames et messieurs c’est une méthode garantie 100% naturelle !
Pour la découvrir, inscrivez vos codes de cartes bleue en commentaire 😉

Après des années à observer ma mère, j’ai remarqué, quand elle rouspétait (← mot ringard depuis mars 1988) quand ma mère me hurlait dessus, elle plaçait des mots qui n’avaient aucun sens dans la phrase :

“Purée, tu m’énerves ! Mais mercredi, qu’est-ce que j’ai fait pour avoir un abricot comme toi ?!!”

Gamin, tu crois que ta mère bug, mais une fois papa, tu comprends. Elle utilisait la méthode de substitution !

Cette méthode, c’est un peu comme le produit dégueu que tu mets au bout des doigts pour t’empêcher de te ronger les ongles, soit tu pues des mains, soit tu pues de la bouche ! Cette comparaison ne veut strictement rien dire, mais elle me plait et je fais ce que je veux alors fous fiche moi la paix !!

La méthode de substitution

Il existe deux techniques à cette méthode :

  • Le remplaçant : tu remplaces le gros mot par un autre mot
  • Le rattrapage :  tu répètes abusivement un mot à la même consonance

Explication:
Purée, t’as encore vomi sur mon jean” => remplaçant
“Putain, t’as vomi sur mon jean. Putois, t’as vomi comme un putois sur mon jean !” => rattrapage

Voilà, maintenant que vous connaissez la méthode, voici une liste des gros mots les plus courants, avec des idées de substitution :

abruti = abricot
bite = mite, frite
bordel = …
con = constipé, content…
connard = canard
cul = …
fait chier = fichier, scier
fout = foot, floute, fiche
gueule = …
merde = mercredi
putain = putois, punaise, purée
pute = hutte, flûte, but
salaud = salomon, salon de l’agriculture

 

Mise en pratique :

Dans l’extrait du film L’Exorciste, retrouvez la phrase initiale :

ta-mere-suce

En guise de conclusion, je reprendrais ce que je disais dans mon article mon défaut de papa :

C’est une fatalité  mes enfants connaîtront plein de vilains mots et je ne pourrai me retenir de sourire à son premier : “il est où mon doudou, sa mère !?“​  À moi de lui apprendre rapidement qu’il ne faut pas les utiliser avec tout le monde et surtout pas devant un adulte.

Et chez vous, comment fait-on pour ne pas dire de gros mots ?

D’autres trucs à lire

Posté le by Papa Moderne dans Education

6 Réponse à Pas de gros mots devant les enfants

  1. alxtoo

    La question la plus importante est de savoir quel mot de substitution tu utilises pour remplacer “sodomite”

    Cordialement.

    • Papa Moderne

      Seau de mites ?

  2. Nico

    En ce qui me concerne, je dis toujours ça me fait chnouf au lieu de ça me fait chier. Ça me permet de me défouler tout en restant correct :-)

    • Papa Moderne

      Toi c’est une autre méthode encore, qui se rapproche du langage “schtroumpf” !!

  3. Pingback: C'est quoi ton défaut de papa ?

Laissez un commentaire